Accompagnement des écoles : nouvelle formule pour les séminaires et ateliers !

La 9e édition du concours Design Zéro Déchet est officiellement lancée. Pour guider les étudiantes dans l’aventure, l’équipe DZD organise des séminaires et ateliers auprès des écoles qui le demandent. L’objectif ? Donner toutes les clés pour comprendre les enjeux de la thématique et les champs de réflexion proposés. Avec une particularité cette année : des échanges 100 % à distance !

Photo d'un séminaire d'introduction Design Zéro Déchet à distance, avec deux intervenantes présentant le déroulé sur un écran

Les participants ont au total 5 mois pour soumettre leur projet au concours Design Zéro Déchet. Étude du contexte, réflexion créative, bilan environnemental, faisabilité… Il est important de partir sur de bonnes bases ! Pour cela, le Syctom propose aux écoles un accompagnement en deux temps, autour d’un séminaire d’introduction puis d’un atelier de suivi.

Des séminaires d’introduction pour partir dans la bonne direction

Depuis fin septembre, l’équipe organisatrice constituée de membres du Syctom et de Thema_Design va à la rencontre « virtuelle » des enseignants et des étudiants pour présenter le concours DZD. Une dizaine de séminaires sont déjà programmés pour cette fin 2020 avec des écoles de Paris, Nice, Rennes, Nantes…

Organisés en visioconférence pendant deux heures maximum, les séminaires d’introduction présentent sur un mode interactif :

  • Le Syctom et le concours Design Zéro Déchet,
  • L’édition 2021 « Du pack au vrac », ses partenaires le Réseau Vrac et le Groupement Les Mousquetaires, ainsi que son parrain le designer Mathieu Lehanneur,
  • Des conseils pour développer et enchanter l’achat/vente en vrac,
  • Le rappel des modalités de participation inscrites dans le règlement du concours,
  • Le bilan environnemental du projet design avec un outil dédié à l’évaluation simplifiée des impacts environnementaux.

L’intégralité de la présentation sera transmise au professeur. Ensuite, c’est à vous de jouer ! Comment ? En réfléchissant à des nouveaux produits, biens et services qui permettront de développer l’offre et enchanter l’achat en vrac. Et l’accompagnement du Syctom ne s’arrête pas là. À mi-parcours, des ateliers peuvent être mis en place pour faire un point sur l’avancée des projets.

Illustration d'une grille ESQCV
Des conseils méthodologiques sont donnés lors des séminaires.

Des ateliers d’accompagnement pour éprouver ses idées

En décembre et janvier, soit un à deux mois avant la remise des dossiers, le Syctom propose des ateliers de suivi pour accompagner les étudiants et leurs professeurs dans la réflexion et le développement de leur projet. Réalisés en visioconférence, ils se dérouleront autour de la présentation des projets et d’échanges avec chacun des candidats sur les points forts et les éléments à améliorer. L’équipe organisatrice comprend un designer professionnel, qui apporte son expertise aux porteurs des projets à différents niveaux. Notamment pour :

  • L’évaluation des impacts environnementaux,
  • La réflexion créative (contenu, déroulé, expression),
  • La faisabilité du projet.

Infos pratiques

Les séminaires sont organisés à la demande des professeurs et écoles qui souhaitent voir leurs étudiants participer au concours. Besoin de plus d’infos ? Vous voulez mettre en place un séminaire ? Écrivez-nous à concoursdzd@syctom-paris.fr. Ces rencontres peuvent être personnalisées avec vous en fonction de vos besoins.

Le Syctom,
l’agence métropolitaine des déchets ménagers

Premier opérateur public européen dans son domaine, le Syctom traite et valorise les déchets produits par les 6 millions d’habitants de 85 villes (Paris et proche banlieue), soit 10 % de la population française. Chaque année, 2,3 millions de tonnes de déchets sont pris en charge dans ses installations. En partenariat avec les acteurs du territoire, il innove au quotidien pour une gestion durable des déchets ménagers. En amont, le Syctom multiplie les actions de prévention et accompagne ses collectivités adhérentes afin de réduire les déchets produits sur leur territoire et de sensibiliser les usagers au tri.