La 8e édition du concours Design Zéro Déchet est officiellement lancée ! Pour guider les étudiants dans l’aventure, l’équipe organisatrice se déplace dans les écoles à la demande des professeurs. L’objectif ? Donner toutes les clés pour comprendre les enjeux et éviter le hors sujet.

Photo du séminaire de présentation du concours Design Zéro Déchet, le 7 octobre 2019 aux ateliers ENSCI

Les participants ont au total 5 mois pour soumettre leur projet au concours Design Zéro Déchet. Recherche de l’idée, analyse du bilan environnemental et de la faisabilité technique du projet… Il est donc important de partir sur de bonnes bases ! Pour cela, le Syctom accompagne les écoles qui le souhaitent en organisant des séminaires auprès des étudiants.

Séminaires d’introduction : partir dans la bonne direction

D’octobre à décembre, l’équipe organisatrice se rend dans les écoles qui le demandent pour animer des séminaires de présentation du concours DZD. 11 rencontres sont déjà prévues cet automne à Nice, Reims, Orléans, Paris et en Île-de-France… En plus de répondre en direct aux questions des étudiants, l’un des objectifs est aussi de stimuler la créativité et l’imagination de nouvelles solutions.

Pour cela, les séminaires s’articulent en 4 temps forts :

  • Une introduction sur le Syctom et ses missions, en expliquant la problématique de la prévention et de la gestion des déchets sur son territoire.
  • La mise en perspective du concours Design Zéro Déchet, avec un historique des éditions précédentes, l’analyse de la thématique 2020 sur le gaspillage alimentaire dans la restauration commerciale, la présentation des parrains et partenaires de l’année…
  • Une sensibilisation à l’éco-conception et à la prise en compte du cycle de vie d’un produit, du point de vue d’un designer,
  • Une présentation de l’ESQCV, une méthode de diagnostic simple et rapide pour estimer le bilan environnemental d’un projet.

Ensuite, c’est à vous de jouer ! Comment ? En inventant les biens et services de demain qui permettront de réduire le gaspillage alimentaire dans tout type de restaurant. Et l’accompagnement du Syctom ne s’arrête pas là. À mi-parcours, des ateliers peuvent être mis en place pour faire un point sur l’avancée des projets.

Ateliers d’accompagnement : éprouver ses idées

En décembre et janvier, soit un à deux mois avant la remise des dossiers, le Syctom propose des séminaires de suivi pour accompagner les étudiants et les professeurs dans la réflexion et le développement de leur projet. L’occasion de faire un premier bilan sur son projet à mi-chemin du concours, d’appuyer sur les points forts et de rectifier le tir si nécessaire. Au cours de ces ateliers, l’équipe organisatrice qui compte au moins un designer apporte son expertise à différents niveaux :

  • une aide pour estimer les impacts environnementaux,
  • des conseils pour l’aspect esthétique,
  • un coup de pouce pour analyser les coûts et la faisabilité technique du projet.

Infos pratiques

Les séminaires sont organisés à la demande des professeurs et écoles qui souhaitent voir leurs étudiants participer au concours. Besoin de plus d’infos ? Vous voulez mettre en place un séminaire ? Écrivez-nous à concoursdzd@syctom-paris.fr. Ces rencontres peuvent être personnalisées avec vous en fonction de vos besoins.

Le Syctom,
l’agence métropolitaine des déchets ménagers

Premier opérateur public européen dans son domaine, le Syctom traite et valorise les déchets produits par les 6 millions d’habitants de 85 villes (Paris et proche banlieue), soit 10 % de la population française. Chaque année, 2,3 millions de tonnes de déchets sont pris en charge dans ses installations. En partenariat avec les acteurs du territoire, il innove au quotidien pour une gestion durable des déchets ménagers. En amont, le Syctom multiplie les actions de prévention et accompagne ses collectivités adhérentes afin de réduire les déchets produits sur leur territoire et de sensibiliser les usagers au tri.