Jonathan Denuit : « Il faut s’intéresser à la société dans son ensemble »

Avec le retour du printemps, rencontrer le créateur de « Bienvenue chez nous » s’imposait ! Grâce à ce projet de partage d’outils de jardinage entre voisins, Jonathan Denuit a remporté le 2e prix du concours Design Zéro Déchet 2019. Portrait.

Photo portrait de Jonathan Denuit

3 thématiques pour le prix d’une : telle était la spécificité du concours 2019. Les participant.e.s étaient invité.e.s à proposer des solutions pour mieux gérer et prévenir les déchets issus des filières jouets, articles de sort, bricolage et jardin. C’est ce dernier secteur que Jonathan Denuit, alors étudiant en 5e année à Strate, a choisi pour participer à la 7e édition.

Partager les outils entre voisins pour réduire les déchets

Comment réduire l’achat d’articles de jardin et optimiser leur utilisation ? Comment développer l’interaction autour d’intérêts communs et du zéro déchet ? C’est en apportant une réponse à ces questions qu’est né Bienvenue Chez Nous. Intégrée dans la clôture de jardin, cette microarchitecture accessible depuis chaque jardin permet de stocker et partager des outils entre voisins.

Montage photo du projet Bienvenue Chez Nous : une structure grillagée greffée à une clôture, qui permet à chaque voisin de stocker et emprunter des outils de jardinage.

« Le partage d’outils, c’est quelque chose dont on parle beaucoup, reconnaît Jonathan. Mais en creusant, on se rend compte que ce qui existe dans le domaine est assez mal conçu et anecdotique ». Bienvenue Chez Nous permet de réduire les déchets en divisant par 2 les outils possédés, et d’encourager l’achat partagé de produits de meilleure qualité et donc plus durables.

Image 3D présentant les différents détails de la microarchitecture Bienvenue Chez Nous (zoom sur les différents éléments qui la composent).

Mais ce projet va encore plus loin : il place la convivialité au cœur de cet espace partagé. Un aspect directement inspiré de l’expérience personnelle de Jonathan. « Quand j’étais plus jeune je jardinais beaucoup avec ma voisine, se souvient ce basque d’origine. On n’avait pas de clôture entre nos jardins, et on passait notre temps à aller chez l’autre pour emprunter une pelle, une pioche… ».

10 minutes, c'est la durée d'utilisation d'une perceuse

Répondant à de vraies attentes, Bienvenue Chez Nous lui a permis de remporter le 2e prix du concours. « Je dirais aux participants de DZD de ne pas s’intéresser qu’au design ou aux magazines, mais à la société dans son ensemble, conseille-t-il. Et pas uniquement pour le concours ! Sinon, forcément, on fait des projets à côté de la plaque ».

Deux années riches en projets

Le comble quand on sait que Jonathan n’aspirait pas à y participer ! « J’avais participé au workshop avec Jean-Sébastien Blanc des 5.5, organisé lors de l’exposition DZD à la Paris Design Week, explique-t-il. Je m’étais éclaté pendant 5 jours, mais je ne pensais pas avoir le temps de m’investir toute une année. Et puis j’ai finalement assisté à la soirée de lancement, et j’ai changé d’avis ! ».

Depuis le concours, Jonathan n’a pas arrêté. En parallèle de son engagement politique écologique, il intervient auprès des étudiant.e.s de 4e année de Strate, et a fondé son studio Ouat-design (design urbain, d’espace, de produit, communication…), basé sur un fonctionnement solidaire original. « La moitié de mon temps est dédiée à l’accompagnement d’associations, qui me rémunèrent selon leurs moyens », résume-t-il. Un engagement citoyen sur tous les plans que nous ne pouvons que féliciter !

Perspective du projet Wagon de Paris créé par Ouat-design
Wagon de Paris, un exemple de projet conçu par Ouat-design. Cette structure sécurisée, végétalisée et autonome permet d'accueillir des aménagements réalisés par des citoyens.nes.
Le Syctom,
l’agence métropolitaine des déchets ménagers

Premier opérateur public européen dans son domaine, le Syctom traite et valorise les déchets produits par les 6 millions d’habitants de 85 villes (Paris et proche banlieue), soit 10 % de la population française. Chaque année, 2,3 millions de tonnes de déchets sont pris en charge dans ses installations. En partenariat avec les acteurs du territoire, il innove au quotidien pour une gestion durable des déchets ménagers. En amont, le Syctom multiplie les actions de prévention et accompagne ses collectivités adhérentes afin de réduire les déchets produits sur leur territoire et de sensibiliser les usagers au tri.