Partenariat Réseau Vrac : le design pour développer la filière vrac

Unique organisation professionnelle dédiée à la promotion du vrac, en France et dans le monde, Réseau Vrac est un partenaire incontournable pour accompagner les participants de cette 9e édition du concours. Célia Rennesson, sa co-fondatrice et directrice, partage ses motivations et ses attentes.

Illustration de Hoobooh extraite du livre "Le vrac : mode d'emploi", montrant un homme dans une épicerie de vente en vrac.

Créée en 2016, l’association professionnelle Réseau Vrac fédère et accompagne plus de 1 700 professionnels de la filière vrac en France et dans le monde. Son objectif ? Structurer et accélérer le développement du vrac pour permettre au plus grand nombre d’accéder à une consommation durable et responsable.

Démocratiser le vrac

« Notre but est de démocratiser le vrac, précise Célia Rennesson. C’est-à-dire le rendre connu et pratiqué de tous pour pouvoir changer à grande échelle notre consommation ». Pour cela, Réseau Vrac mobilise tout son éco-système de professionnels en mettant de place des outils, des événements et des formations destinées à professionnaliser et harmoniser les pratiques sur les normes d’hygiène et la réglementation notamment.

Un partenariat évident avec le concours

Réseau Vrac ayant pour ambition de développer une filière du vrac « zéro déchet » du producteur au consommateur, aussi bien en amont qu’en aval, le partenariat avec le concours Design Zéro Déchet était une évidence. « Depuis le début, nous soutenons les projets qui vont permettre de rendre le vrac plus accessible, plus pratique, plus hygiénique… Et plus vertueux aussi ! », explique Célia Rennesson.

Des attentes fortes

Les enjeux d’amélioration de l’achat et de la vente en vrac sont forts et diversifiés, notamment pour le client final : souhait d’une expérience pratique et ludique en magasin, recherche de contenants légers, hygiéniques et garantissant une bonne conservation des produits… « Et en amont de la chaîne, on cherche à approvisionner les magasins avec des solutions qui limitent les emballages jetables par exemple », développe la directrice de Réseau Vrac.

Certains secteurs attendent également d’être plus développés dans le secteur du vrac. En plus des produits liquides, les produits frais sont « les grands absents du vrac, pour lesquels il y a pourtant de fortes attentes des consommateurs, avec une législation particulière, des normes d’hygiène à respecter… » illustre Célia Rennesson. L’équipe de Réseau Vrac comprend d’ailleurs une Directrice juridique, qui pourra veiller au cadre législatif et aiguiller les participants dans leurs projets si besoin.

« Je suis certaine que le concours Design Zéro Déchet va grandement bénéficier à toute la filière, et nous permettre d’accélérer son développement de manière plus durable et responsable », assure Célia Rennesson.

Revoir la vidéo de la soirée de lancement

Le Syctom,
l’agence métropolitaine des déchets ménagers

Premier opérateur public européen dans son domaine, le Syctom traite et valorise les déchets produits par les 6 millions d’habitants de 85 villes (Paris et proche banlieue), soit 10 % de la population française. Chaque année, 2,3 millions de tonnes de déchets sont pris en charge dans ses installations. En partenariat avec les acteurs du territoire, il innove au quotidien pour une gestion durable des déchets ménagers. En amont, le Syctom multiplie les actions de prévention et accompagne ses collectivités adhérentes afin de réduire les déchets produits sur leur territoire et de sensibiliser les usagers au tri.